80 ans au service de la protection contre les inondations


Accueil > Mémoire du risque > Eclairages historiques > 80 ans au service de la protection contre les inondations
> Créé le 20 avril 2016 | Modifié le 4 décembre 2016
1967-La coupure de Bois Français (Saint-Ismier/Le Versoud).A l’occasion de son 80e anniversaire, retour sur les grandes réalisations de l’AD Isère Drac Romanche.

Suite aux dégâts occasionnés par la grande crue de 1859 mais aussi celles de 1914 et 1928 qui furent de moindre importance mais très dommageables, plusieurs initiatives ont été prises au plus haut niveau de l’Etat. Parmi celles-ci, citons la commission interministérielle constituée en 1926 en vue d’optimiser la situation de nos vallées et le projet « Schneider » approuvé par le Conseil Supérieur des Travaux Publics en 1929. La volonté de l’Etat de disposer localement d’un interlocuteur unique et d’obtenir une grande efficacité dans l’exécution des travaux d’aménagement s’est ensuite concrétisée par la création – via un décret adopté par le Conseil d’Etat le 27 septembre 1936 - de l’Association Départementale des collectivités intéressées à l’aménagement des plaines de l’Isère et du Drac.

Tout au long du 20e siècle
Sous la direction technique des Ponts & Chaussées, cette « Association Départementale » devenue par la suite l’établissement public AD Isère Drac Romanche est intervenue pour exécuter de nombreux grands travaux. Parmi ceux-ci citons trois chantiers emblématiques :
- 1948 : les réparations de la brèche du Palluel qui a causé des dégâts considérables dans la plaine de Moirans ;
- 1968 : la coupure de la boucle de l’Isère au niveau de Bois Français ;
- Entre 1952 et la fin des années 80 : les travaux entrepris dans la plaine agricole (plan d’équipement rural) sur le réseau des canaux d’assainissement, notamment le prolongement du canal de Fure-Morge et la construction de la Chantourne de Meylan.

Durant la dernière décennie
En plus de ses missions courantes de surveillance et d’entretien, l’AD Isère Drac Romanche réalise aussi d’importants travaux de confortement de digues. Citons, entre autres :
- 2004-2005 : le confortement de la courbe de Grangeage (Isère, Meylan) et de Charlet (Isère, Murianette)
- 2005 : la stabilisation du quai Charpenay (Isère, La Tronche)
- 2004-2006 : le confortement de la boucle de Gières (Isère, Gières et Saint-Martin-d’Hères)
- 2007 : l’élargissement de la digue de la Croix du Plan (Romanche, Bourg-d’Oisans)
- 2008 : la réfection de l’épi séparateur Romanche-Eau d’Olle (Bourg d’Oisans)
- 2009 : le confortement de la digue du Drac rive gauche (Fontaine)
- 2011 : le confortement de la digue du Replat (Saint-Quentin-sur-Isère)
- 2016 : le confortement des digues de l’Eau d’Olle (Allemont, Bourg d’Oisans)

Par sa connaissance du territoire, ses compétences et sa réactivité, l’AD reste - après 80 ans d’existence - un acteur incontournable du département dans la protection contre les inondations.

1948

1948-Travaux de réparation suite à la brèche de la digue du Palluel et celle de l'Isère (Moirans).

1952

1952-Travaux de prolongation du canal de Fure-Morge (Tullins).

2007

2007-Le Confortement de la digue de la Croix du Plan (Bourg-d'Oisans).

Espace privé | Plan du site | Contact | Mentions légales | Spip | Lettre d’information | Haut de page