Avril 2014 : confortement à Lumbin


Accueil > Archives > 2014 > Avril 2014 : confortement à Lumbin
> Créé le 3 avril 2014 | Modifié le 22 avril 2016
Avril 2014 : confortement à LumbinSur le secteur de l’Ile de la Vache, suite à un affouillement du pied de digue, le talus s’est effondré en deux endroits. Les travaux exécutés en avril 2014 ont permis de conforter le pied de la digue et d’assurer la protection du perré.

Au droit de l’Ile de la Vache, la concentration des écoulements le long du pied de digue provoque un surcreusement du lit de l’Isère. En mars 2010, l’AD est intervenue pour aménager une banquette destinée à protéger le talus de la digue sur environ 150 mètres. Depuis ces travaux, l’affouillement du pied de digue sur le linéaire non traité faisait l’objet d’un suivi régulier par l’AD.

Provoquant l’extension de l’affouillement jusqu’au pied du perré, la crue du 6 novembre 2013 (550 m3/s) est venue aggraver la situation : en deux endroits, les lauzes de schiste [1] ont été entrainées dans la fosse d’affouillement et le talus a fini par glisser dans l’eau avec une partie du pied du perré. La digue s’est alors retrouvée sans protection, avec un risque accru de rupture par érosion externe. Dans les zones de glissements où les talus étaient presque verticaux, le risque de chute pour les usagers de la digue était important.

Travaux exécutés en avril 2014

Les travaux exécutés entre le 3 et le 24 avril ont d’abord consisté à abaisser la crête de digue de 1,2 m. La crête de digue étant étroite et la hauteur du talus importante côté rivière, ce décaissement a permis de travailler hors d’eau, en toute sécurité et à portée du bras de la pelle.

Après avoir été purgé des matériaux qui avaient glissé, le pied de la digue a été conforté par la pose d’enrochements jusqu’au niveau de la crue bisannuelle seulement. En effet, lors des travaux de la tranche 3 du projet Isère amont, la digue sera arasée en plusieurs endroits dans ce secteur pour assurer la mise en eau de la forêt alluviale et contribuer à l’alimentation du champ d’inondation contrôlée de Lumbin/Crolles.

L’intervention de l’entreprise Carron s’est ensuite poursuivie par la reconstitution du talus effondré en remblai 0/400 mm avec remise à niveau de la digue, la couverture du talus par un matériau terreux et l’ensemencement de la berge avec un mélange herbacé adapté aux rives de l’Isère.

Fiche technique

- Maître d’ouvrage et maître d’œuvre : AD Isère Drac Romanche
- Réalisation des travaux : Entreprise Carron
- Linéaire traité : 24 m au droit du profil 224, 30 m au droit du profil 226
- Déblais : 770 m3
- Déblais réutilisés : 560 m3
- Déblais évacués : 210 m3
- Enrochements 100/200/400 kg : 1 500 m3
- Remblai 0/400 mm : 660 m3
- Matériau terreux (couverture du talus) : 105 m3
- Réfection de la piste : 1500 m2
- Montant total des travaux : 82 500 € TTC

Avant travaux

Le plus grand des deux glissements de talus repérés à Lumbin. Longueur : 30 m.

Enrochements

Pose d’enrochements en pied de digue.

Talus

Reconstitution du talus.

Chantier vue de la rive opposée

[1] Protection "historique" du perré.

Espace privé | Plan du site | Contact | Mentions légales | Spip | Lettre d’information | Haut de page