Fure-Morge : la passe à poissons terminée


Accueil > Etudes et travaux > 2018 : études & chantiers > Fure-Morge : la passe à poissons terminée
> Créé le 17 avril 2018 | Modifié le 12 avril 2018
La confluence avant travaux.Les travaux de réalisation de la passe à poissons sur le canal Fure-Morge, débutés à l’automne 2017, sont achevés. Cet aménagement permet aux nombreuses espèces de poissons de l’Isère de remonter s’abriter et frayer sur un linéaire de plus de 50 km en amont.

Dans le cadre de la directive cadre européenne sur l’eau, Le préfet coordonnateur de bassin Rhône Méditerranée a, en juillet 2013, classé par arrêté préfectoral en liste 2 [1], le canal Fure-Morge dont le radier du pont - traversant la digue de l’Isère - constituait un obstacle infranchissable pour la faune piscicole. Suite à ce classement, l’AD a eu pour obligation d’en rétablir la continuité écologique, c’est à dire la possibilité de circulation des espèces piscicoles, leur permettant ainsi un accès aux zones indispensables à leur reproduction, leur croissance, leur alimentation ou leur abri. Ce confluent représente l’entrée principale du bassin Paladru-Fure-Morge-Olon et ce nouveau dispositif permet aujourd’hui de décloisonner plus de 50 km de cours d’eau en libérant l’accès aux poissons migrateurs.

Implantée en rive droite de l’Isère, en aval du pont, cette passe à poissons, de type rampe rugueuse, présente une pente longitudinale maximale de 3% sur un linéaire d’environ 90 mètres pour une largeur de 4 mètres. Sa partie amont est renforcée par un mur béton afin d’éviter un empiétement dans le lit de l’Isère. Enfin, quelques blocs d’enrochement libres y ont été disposés aléatoirement pour créer des zones de repos. Ne manquent à ce jour que la pose du garde-corps et la pose de barrettes de régulation des débits à l’amont du passage à gué qui seront mises en place dès que le débit du canal Fure-Morge le permettra.

- D’autres informations sur cet aménagement à l’état projet sont disponibles dans la page suivante : La passe à poissons de Fure-Morge.

Des subventions publiques en faveur des milieux aquatiques

Les agences de l’eau participent à la préservation de l’équilibre des milieux aquatiques et au bon état écologique des eaux. Elles peuvent contribuer financièrement à des aménagements sur les cours d’eau et les zones humides.

À ce titre, l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse a participé à hauteur de 80% HT du montant des travaux de la passe à poissons réalisée par l’AD Isère Drac Romanche à la confluence de Fure-Morge.


27 février 2018 : étape de chantier

Mise en place des blocs d’enrochement à l’aide d’une pelle à long bras.

30 mars 2018 : fin de chantier

La passe à poissons de Fure-Morge achevée.

Les infos clés

Le coût total de l’installation (enrochement de la rampe et mur béton) est de 120 000 euros HT.
- Entreprises : Burgeap (maître d’oeuvre) et Carron (mandataire travaux)
- Linéaire de rampe : 90 m
- Linéaire décloisonné pour la continuité écologique : 50 km
- Espèces cibles : la truite Fario, le chabot, l’ombre, la lamproie de Planer, le barbeau fluviatile et le blageon.
- Comité de pilotage : l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse, la Direction départementale des territoires de l’Isère, l’Agence française pour la biodiversité (ex-ONEMA), le Syndicat intercommunal du bassin de la Fure (SIBF), la Fédération de pêche de l’Isère, l’APPMA de Tullins et la FRAPNA.

[1] Les cours d’eau du bassin Rhône Méditerranée sont classés en deux listes selon leur état écologique. Le classement d’un tronçon en liste 2 impose de rétablir une continuité écologique par des aménagements remplissant les objectifs de rétablissement du transport sédimentaire et de circulation des poissons.

Espace privé | Plan du site | Contact | Mentions légales | Spip | Lettre d’information | Haut de page