L’aménagement du ruisseau la Lèze


Accueil > Digues et végétation > Biodiversité & Environnement > L’aménagement du ruisseau la Lèze
> Créé le 27 novembre 2015 | Modifié le 2 décembre 2016
Septembre 2015 : le nouveau lit dela Lèze après travaux.Réalisé en juin et juillet 2015, ce chantier a permis de créer deux méandres sur le tracé rectiligne du ruisseau et d’aménager ses berges en vue de diversifier les habitats terrestres et aquatiques.

Lors de la construction de l’autoroute Grenoble-Valence, le tracé du ruisseau de la Lèze a été redressé et chenalisé entre l’A49 et la digue de l’Isère sur le site de la Genaudière (L’Albenc). Trop rectiligne, le cours d’eau était devenu peu attractif pour les poissons et ses berges abruptes constituaient un obstacle pour la faune, notamment les amphibiens vivant dans les différents milieux humides du site. En 2015, l’AD a missionné l’entreprise Arbre-Haie-Forêt pour établir un diagnostic et l’avant-projet des aménagements à réaliser. L’AD en ensuite finalisé le projet et, après appel d’offres, les travaux ont été confiés au groupement Pêche et Nature, Mandier TP & Nouveaux Jardins de la Solidarité.

Début juin 2015, la première intervention a consisté à éclaircir le couvert arboré des berges : une soixantaine d’arbres a été abattue dont plus de la moitié d’un diamètre compris entre 30 et 60 cm.

Chiffres-Clés
- Longueur du lit concerné : 120 m, soit environ la moitié du linéaire de la Lèze sur le site.
- Fascines d’hélophytes : 193 m.
- Plantations d’hélophytes : 53 m.
- Déblais totaux = 1 200 m3 dont 2/3 utilisés pour les andains.
- Surface ensemencée : 1 600 m2.
- Coût total du chantier : 38 250 € TTC.
Les travaux de terrassement se sont eux déroulés du 15 au 24 juillet. L’objectif principal était de créer 2 méandres pour rompre la monotonie du milieu et des écoulements, avec aménagement en aval d’un petit seuil destiné à stabiliser le fond et empêcher toute érosion régressive.

Afin de rendre les berges attractives et accessibles, leur pente a été réduite et plusieurs types d’ouvrages végétaux ont été aménagés. Des fascines avec des boudins d’hélophytes ont été implantées en pied de berge pour en assurer une meilleure tenue. Deux zones de dépôt inondables par les petites crues ont également été aménagées et plantées de végétaux hélophytes. De part et d’autre du ruisseau, les déblais récupérés lors des terrassements et les rémanents de coupe (troncs, branches, souches) ont été disposés sous la forme de monticules constituant des refuges pour les amphibiens, les reptiles, les petits mammifères et les insectes. Enfin, les talus de berge recouvert d’un géotextile biodégradable en fibres de coco ont été revégétalisés par ensemencement.

Juin 2015

Abattage des arbres au bord du lit.

Juillet 2015

Terrassements sur les berges.

Fin juillet

Plantations d’hélophytes.

Le terme d’une convention

L’aménagement de la Lèze est la dernière intervention que l’AD Isère Drac Romanche devait effectuer à l’Albenc au titre des mesures compensatoires au remblaiement effectué en 2011 dans la zone humide du Replat (Saint-Quentin-sur-Isère). Une convention de gestion signée avec le service environnement du Département détaillait toutes les actions à conduire sur divers milieux humides de la Genaudière durant une période de 5 ans. Une rencontre est prévue sur le site au printemps 2016 en vue d’établir le bilan complet de ces actions.

Espace privé | Plan du site | Contact | Mentions légales | Spip | Lettre d’information | Haut de page