La digue du Nay confortée à Bourg-d’Oisans


Accueil > Archives > 2012 > La digue du Nay confortée à Bourg-d’Oisans
> Créé le 26 novembre 2012 | Modifié le 13 avril 2014
Au pied du talus décapé, la base drainante en matériau concassé.La crue de 2008 avait montré que la fuite détectée sur la digue du Nay s’inscrivait dans une zone sensible et sujette aux phénomènes d’érosion interne. Les travaux engagés en septembre 2012 ont permis de sécuriser ce secteur très urbanisé.

A l’aval du pont situé juste avant le carrefour de la montée vers l’Alpe d’Huez, la digue rive gauche de la Romanche a montré ses premiers signes de faiblesse après la crue de mai 2008. Au niveau de la gendarmerie et du lotissement du Nay, des infiltrations d’eau chargées en matériaux fins traversant le corps de digue ont alors été détectées. Le risque de rupture de la digue par érosion interne et par glissement du talus ayant été confirmé par Sage Ingénierie à l’issue d’un diagnostic géotechnique réalisé en 2010, des travaux de confortement ont alors été programmés par l’AD Isère Drac Romanche. La solution technique retenue a consisté à réaliser un massif en remblai drainant contre le talus de digue, côté plaine, sur un linéaire d’environ 150 m.

Travaux préparatoires

En vue de préparer le chantier de confortement, l’entreprise Terry est intervenue en juillet dans la cadre du marché d’entretien de la végétation. La haie présente en bordure du fossé de pied de digue a été supprimée, de même qu’un bosquet de frênes en crête de digue qui générait d’importantes contraintes lors de nos missions de surveillance et d’entretien de par sa position sous la ligne 20kV d’ERDF. Les premiers travaux de terrassement ont débuté le 17 septembre par l’enlèvement de la clôture longeant le bâtiment de la gendarmerie et par la création d’une plate-forme de retournement pour les camions. Ces derniers accédaient au chantier par une rampe d’accès créée depuis la route située en crête de digue.

La base drainante

A partir du 24 septembre, l’équipe de Gravier TP a tout d’abord décapé le fossé situé au pied de la digue. Cette opération simple s’est rapidement compliquée suite à un afflux d’eau dans le fossé, confirmant la saturation des sols du secteur et justifiant la pose d’un drain chargé de collecter et d’évacuer toutes les eaux de ruissellement et d’infiltration. Conformément au projet, une base drainante haute de 1,20 m a ensuite été réalisée par la mise en œuvre de matériau concassé 40/100 mm sur un géotextile. C’est dans cette base que le drain de diamètre 400 mm a été posé.

Le massif drainant

Large de 6 m pour une hauteur de 1,50 m par rapport au terrain naturel, le remblai drainant est constitué de matériaux schisteux locaux. Il a pour objectif d’assurer la stabilité générale de la digue lors d’une crue. Sa mise en œuvre a débuté le 3 octobre mais, suite à de fortes pluies, le compactage s’est avéré plus difficile que prévu, provoquant un retard dans le planning des travaux. La réalisation du massif s’est finalement achevée le 23 octobre.

Finitions de chantier

Fin octobre et début novembre, les dernières interventions effectuées sur le site de la digue du Nay ont consisté à installer de nouvelles clôtures pour les riverains, à réduire la rampe d’accès créée en amont, puis à en créer une autre en aval, de façon à faciliter les inspections et entretiens courants qui seront réalisés ultérieurement. Après la couverture du remblai avec les déblais issus du décapage, complétés par un apport de terre végétale, l’ouvrage réalisé et le talus de la digue ont été ensemencés de façon à revêtir un aspect naturel dès le printemps prochain.

Fiche technique

- Maître d’ouvrage et maître d’œuvre : AD Isère Drac Romanche
- Montant total TTC : 107 k€ TTC dont 92 pour les travaux de terrassement. Coupe_BO_LeNay
- Travaux forestiers : Elagage A.Terry
- Travaux de terrassement : Gravier Travaux Publics
- Coordination SPS : Coseps
- Contrôle extérieur : Sage Ingénierie
- Longueur de digue traitée : 150 m
- Déblais : 400 m3
- Matériaux de la base drainante : 500 m3
- Matériaux du remblai drainant : 1 900 m3
- Géotextile filtrant : 2 400 m2
- Apport de terre végétale : 70 m3.
- Surface végétalisée : 1 500 m2

Printemps 2012

Des signes d’érosion en surface du talus.

Août 2012

La digue près les travaux forestiers.

2 octobre 2012

Octobre 2012 : confortement à Bourg-d'Oisans.Constitution de la base drainante.

9 octobre 2012

Constitution du massif drainant.

23 octobre 2012

Fin des travaux de confortement.

Espace privé | Plan du site | Contact | Mentions légales | Spip | Lettre d’information | Haut de page