2011 : le confortement de la digue du Replat


Accueil > Etudes et travaux > Retour sur nos grands chantiers > 2011 : le confortement de la digue du Replat
> Créé le 25 novembre 2011 | Modifié le 3 décembre 2016
Localisation de la digue du Replat en aval du Bec de l'Echaillon.Sur la commune de Saint-Quentin-sur-Isère, la digue située en rive gauche fait l’objet d’importants travaux de terrassement à l’automne 2011.
Origine et finalités du chantier.

Dès 2001, une étude hydraulique [1] a souligné la vulnérabilité de la plaine de Saint-Quentin-sur-Isère, notamment un risque de rupture de la digue au niveau du « Replat », un hameau situé en aval du Bec de l’Echaillon. En 2007, en vue de compléter cette première approche, l’AD Isère Drac Romanche a demandé à IMS-RN d’effectuer des sondages géotechniques, et à Sogreah de réaliser une étude géotechnique de la digue. Cette seconde étape a permis de confirmer les problèmes de stabilité mécanique constatés, avec un risque de rupture de l’ouvrage hydraulique en cas de crue par glissement du talus côté terre, mais également un risque de rupture par érosion interne (phénomène de "renard hydraulique") en cas de mise en charge de la digue lors d’une crue de l’Isère.

Le phénomène n’est pas nouveau, il est même symptomatique de la pathologie des digues de nos rivières alpines : des ouvrages anciens, constitués de matériaux peu homogènes, manquant de cohésion et donc sensibles aux infiltrations d’eau. Des diagnostics identiques nous ont déjà conduit à intervenir, en 2007, sur la digue de la Croix du Plan à Bourg-d’Oisans et, en 2009, sur la digue rive gauche du Drac à Fontaine. Au Replat, deux singularités méritent néanmoins d’être soulignées : d’une part, la digue est très haute par rapport au terrain naturel (entre 6 et 7 m en certains endroits) et les talus sont très raides ; d’autre part, une banquette enrochée ayant été réalisée par EDF dans les années 80, il n’y a pas de risque d’affouillement, et donc aucune nécessité d’intervenir côté rivière.

Le choix du remblai drainant

Le projet de renforcement de la digue du Replat a été élaboré par EGIS Eau dès 2009. Pour assurer l’étanchéité de l’ouvrage hydraulique, deux pistes ont été écartées : celle privilégiant un remblai argileux car elle nécessitait la mise en œuvre d’un perré de protection, et celle conduisant à injecter un coulis argile-ciment… Outre le fait que cette technique majore le coût du chantier, la présence d’un saumoduc [2] dans le corps de la digue du Replat rendait sa mise en œuvre complexe et risquée. La solution de renforcement finalement retenue est celle d’un remblai de matériaux drainant, adossé au talus actuel de la digue.

Une solution simple, évidente, mais qui ne fut pas sans conséquence sur un ajournement régulier des travaux prévus au départ pour être réalisés au printemps 2010. En effet, les parcelles situées en pied de digue faisant l’objet d’un classement en EBC (Espace Boisé Classé) et l’emprise du projet impactant des milieux naturels, ce sont autant de difficultés réglementaires que l’AD a dû résoudre avant que la digue du Replat puisse de nouveau justifier son statut de défense essentielle face au risque d’inondation de la plaine située en aval de la cluse de Voreppe.

La digue en chantier

En savoir plus

Sur le même sujet et sur notre site :
- La galerie photos du chantier

Coupe type

Cliquez l’image pour l’agrandir...

Corridor biologique

Comme prévu dans le cadre du projet européen de restauration des corridors biologiques en Grésivaudan, l’AD profite des moyens mécaniques disponibles sur place pour aménager une rampe à pente douce sur le talus situé côté rivière, en amont du chantier du Replat.

Dégagée de toute végétation arbustive ou arborescente sur une dizaine de mètres, cette rampe favorisera le transit de la grande faune traversant l’Isère pour rejoindre le massif du Vercors.


- En savoir plus...

[1] Réalisée par Sogreah, à la demande de la DDE, en vue de préparer le PPRI Isère Aval finalement approuvé en 2007.

[2] Une canalisation acheminant de la saumure à destination des industriels de l’agglomération grenobloise.

Espace privé | Plan du site | Contact | Mentions légales | Spip | Lettre d’information | Haut de page