Nouvelles digues et lit en gestion


Accueil > Le monde des digues > Les Associations syndicales > Nouvelles digues et lit en gestion
> Créé le 26 novembre 2011 | Modifié le 2 décembre 2016
Bancs sur la Romanche au niveau de la plaine de Vizille La procédure de remise en gestion entre l’AD Isère Drac Romanche et l’Association Syndicale Romanche aval aura été l’occasion de se poser des questions pertinentes et réglementaires.

Suite à la création de l’Association Syndicale Romanche Aval en 2010, lors de notre dernière assemblée générale qui s’est déroulée à Vizille, l’extension de notre territoire de compétence aux sept communes concernées a été approuvée par tous les représentants des collectivités membres de l’AD Isère Drac Romanche. L’arrêté préfectoral fixant la liste des ouvrages de protection concernés est paru le 10 octobre 2011. La remise en gestion est effective, depuis la signature d’un procès-verbal liant les deux parties en septembre 2012.

Qui fait quoi ?

Pour ce qui est des ouvrages hydrauliques, une distinction a été faite entre « berge confortée » et « digue » : cette dernière est obligatoirement surélevée par rapport au terrain naturel. L’AD gère donc les 8 km de digues existantes le long de la Romanche, mais les berges confortées restent sous la responsabilité de l’Association syndicale. C’est le cas par exemple du secteur situé en amont de la Croix-du-Moutet à Vizille, ou de l’Ile Falcon à Saint-Barthélemy-de-Séchilienne. A ces digues existantes reprises en gestion, il faudra ajouter celles qui seront nouvellement construites par le Symbhi à l’horizon 2012-2015. Ce n’est qu’au terme de ces travaux qu’un procès-verbal de remise en gestion sera signé entre le syndicat mixte et notre établissement public.

Non domanial !

Comme tous les cours d’eau non flottables et non-navigables, la Romanche est une rivière non domaniale, ce qui explique que les berges et le fond du lit appartiennent à des propriétaires privés. Sur le plan de la gestion contre le risque inondation, cela signifie que l’entretien du lit - enlèvement des embâcles, curage ou arasement des bancs - est la charge des propriétaires des parcelles riveraines, et ce jusqu’au milieu du lit de la rivière !

Quand une association syndicale de propriétaires existe, elle assume cette charge ou la délègue à un gestionnaire. Concernant Romanche aval, l’association syndicale exerce cette mission partout où elle assure la gestion des deux berges, qu’elles soient confortées ou pas. Par contre, lorsqu’un endiguement remis en gestion à l‘AD est présent sur au moins une des deux berges, c’est l’AD qui assure l’entretien du lit dans toute sa largeur.

Là aussi la situation actuelle évoluera en fonction des futurs travaux du Symbhi. Compte tenu du fait que de nouveaux endiguements seront réalisés dans le futur, l’étendue du lit de la Romanche que nous avons en gestion augmentera en conséquence d’ici 2016.

Carte_Romanche-aval_660

Cliquez sur la carte pour une vision plus précise...

Protection

De nouveaux ouvrages hydrauliques protègeront bientôt le village de Saint-Pierre-de-Mésage.

Bornages


- Sept communes sont membres de l’AS Romanche aval : Champ-sur-Drac, Jarrie, Montchaboud, Notre-Dame-de-Mésage, Saint-Barthélemy-de-Séchilienne, Saint-Pierre-de-Mésage et Vizille.
- L’AS Romanche aval a été créée par extension du Syndicat de Vizille. Les associations syndicales de l’Ile Jouchy et de l’Ile Flacon sont dissoutes et leur ancien périmètre intègre désormais celui de l’AS Romanche aval.
- Outre le Département de l’Isère, le nombre de communes membres de l’AD est désormais de 68, et celui des Associations syndicales de propriétaires de 14. Les digues remises en gestion à l’AD forme un linéaire de 220 km.

En savoir plus


- Eclaircie sur Romanche aval
- Découvrez la carte réactualisée de
notre territoire de compétence

Un secteur en devenir

Synthèse des aménagements hydrauliques programmés par le Symbhi dans le secteur.

- Lit de la Romanche. L’essartement et l’arasement des bancs végétalisés de la Romanche permettront d’abaisser la ligne d’eau (volume total arasé : 61 800 m3). L’abaissement du seuil Tardy (1 m par rapport au fond actuel) et le curage du lit amont sur 300 m nécessitera un confortement des piles du pont Napoléon. La confluence du ruisseau de La Touche devant être déplacée en amont du pont, une passe à poissons sera construite.
- Création et rehausse de digues. L’objectif est de supprimer les risques de brèche encore présents et d’assurer une revanche de 1 m sur l’ensemble du secteur. 4500 m de digue vont être rehaussés : 2400 m en RG et 2100 m en RD. Une nouvelle digue sera créée sur trois secteurs ne faisant actuellement l’objet d’aucune protection : au Hameau du Pont (Saint-Pierre-de-Mésage), à l’aval du seuil Tardy (en RG) et à Champ-sur-Drac. Au Péage-de-Vizille, c’est la future déviation routière qui fera office de digue de protection.
- Confortement de digues. 2 500 m de digues existantes feront l’objet d’un confortement côté plaine : 1 500 m en RG et 1 000 m en RD. Sur un linéaire total de 4 700 m, une protection anti-affouillement sera installée côté rivière : 3 200 m en RG et 1 500 m en RD.
- Déversoirs de sécurité. Pour éviter la rupture brutale des digues en cas de crue supérieure à la crue de projet (600 m3/s), 5 déversoirs de sécurité seront implantés : à Jouchy, en amont et en aval du lotissement du Moulin (Notre-Dame-de-Mésage), au niveau de la déviation du Péage-de-Vizille et vers le canal du Tolentin.
- Rétablissements hydrauliques. Afin de sécuriser la plaine, des clapets seront installés sur ces cours d’eau : Les Ilâts, le fossé du Hameau de la Touche, le canal EDF du Tolentin, le rejet pluvial Intermarché et le canal de décharge du canal de Jarrie.

Des mesures d’intégration paysagère et de valorisation environnementale (notamment à l’Ile Falcon et dans le chenal des Ruines de Séchilienne) sont également prévus dans le projet du Symbhi qui sera soumis à enquête publique début 2012.

Espace privé | Plan du site | Contact | Mentions légales | Spip | Lettre d’information | Haut de page