Printemps 2017 : fin de chantier pour l’Eau d’Olle


Accueil > Etudes et travaux > Les chantiers de l’Eau d’Olle > Printemps 2017 : fin de chantier pour l’Eau d’Olle
> Créé le 10 mai 2017 | Modifié le 10 mai 2017
Commencés en juin 2016, les travaux de renforcement des digues de l’Eau d’Olle prennent fin, dans le respect des délais annoncés. Retour en images sur les principaux aménagements réalisés.

Les travaux de l’Eau d’Olle se sont achevés fin avril. À eux seuls, ils viennent nous rappeler la pertinence et l’efficacité du principe de solidarité qui prévaut au sein de l’AD Isère Drac Romanche. C’est en effet grâce à ce choix que nos membres peuvent bénéficier d’interventions qu’ils ne pourraient assumer seuls.

Précurseur, l’AD Isère Drac Romanche avait de fait anticipé et mis en place certaines des mesures que la Gemapi a aujourd’hui rendues obligatoires, pour une gestion cohérente et efficace de nos grands systèmes d’endiguement. Elle y a en outre ajouté, du fait de son expérience, une expertise qui bénéficie elle aussi à l’ensemble de nos territoires.

JPG - 55.7 ko
Décembre 2016 : dépose de la passerelle de la Pernière haute.
JPG - 75.3 ko
Le déversoir des Îlats, lors de sa construction en amont du Farnier.
JPG - 58.8 ko
Confortement à la Pernière-basse : des gabions côté plaine.
JPG - 69.4 ko
En rive gauche : digue confortée et déversoir de securité des Îlats.
JPG - 72.1 ko
Le déversoir et le merlon de protection du Pré de l’Arche.
JPG - 67.2 ko
Le déversoir des Ilâts achevé début avril 2017.

Les finitions

Quelques travaux de finition sont en cours sur l’Eau d’Olle.
- La passerelle de la Pernière-Haute est sur le point d’être dotée d’un accès pour les cycles et les personnes à mobilité réduite.
- Pour ce qui concerne les pistes en crête de digue, elles ont été nivelées avec une très légère pente transversale pour assurer un bon écoulement de l’eau de pluie. Cette technique routière améliore nettement la pérennité des pistes. À la toute fin du chantier, une niveleuse viendra leur apporter la dernière touche de finition.
- Enfin, les ouvrages nouvellement créés ont été ensemencés : un mélange de graines, adapté au milieu, a été projeté sur les talus sous forme de pâte constituée d’eau, d’engrais et de fibres de bois.

Chronologie du projet


- 2005. Première étude hydraulique commandée par l’AD et réalisée par Hydratec.
- 2007. Arrêté préfectoral de remise en gestion des digues de l’Eau d’Olle par le Syndicat Unique de l’Oisans à l’AD.
- 2008/2010. Etude diagnostic des endiguements (hydraulique et géotechnique) et avant-projet conduits par Hydrétudes et Sage Ingénierie.
- 2011. Maîtrise d’œuvre des travaux confiée à Artelia qui conçoit un projet élaboré en concertation avec les communes, la DDT, la Commission Locale de l’Eau et le Sierg.
- 2012. Finalisation du projet d’aménagement des digues de l’Eau d’Olle.
- 2013/2014. Réalisation et validation de l’étude de danger (EDD), étude réglementaire destinée à vérifier l’absence de dangerosité du projet vis-à-vis des zones habitées.
- 2014 : Consultation des services instructeurs et mise au point du document d’incidence.
- 2015. Janvier : avis favorable de la Commission Locale de l’Eau. Automne : enquêtes publiques.
- Printemps 2016 : premiers travaux.
- Printemps 2017 : fin de chantier.

Les chiffres-clés du projet Eau d’Olle


- Coût total de l’opération : 1 M€ TTC dont 850 000 pour les travaux, 70 000 pour les études (AVP-PRO-DCE) et 80 000 pour les travaux annexes (végétation, géomètre, pêches électriques, suivi hydrogéologique)
- Durée totale des chantiers : de juin 2016 à juin 2017 (avec deux interruptions entre le 8 juillet et le 19 septembre 2016 puis entre le 26 décembre 2016 et le 13 février 2017
- Maîtrise d’ouvrage & maîtrise d’œuvre : AD Isère Drac Romanche
- Etudes : Artelia Eau & Environnement
- Coordination SPS : Elyfec
- Travaux de terrassement : groupement Gravier / Fiat / Pélissard
- Travaux forestiers : GRDE
- Ensemencement hydraulique : Espaces Verts du Dauphiné

Caractéristiques techniques
- Longueur de digue traitée : 1 040 m en rive droite et 1 210 m en rive gauche
- Déblais totaux : 18 500 m3 (dont 13 500 évacués et 5 000 réutilisés en remblai)
- Remblais d’apport : 7 000 m3
- Enrochements : 9 000 m3
- Géotextile : 15 200 m2
- Géomembrane d’étanchéité : 210 m2
- Gabions : 1 300 m2 (matelas) et 200 m2 (cages)
- Béton fibré : 203 m3
- Surface déboisée : 1 ha
- Surface végétalisée : 1,1 ha

Espace privé | Plan du site | Contact | Mentions légales | Spip | Lettre d’information | Haut de page