Un périmètre libéré autour des ouvrages


Accueil > Etudes et travaux > 2016 : chantiers et travaux > Un périmètre libéré autour des ouvrages
> Créé le 26 avril 2016 | Modifié le 26 avril 2016
Des arbres abattus sur la digue du Campus en mars 2016 par Ageron Bièvre Entretien. Interview de Jean-François Gomes, responsable de la gestion de la végétation, sur l’évolution des interventions de l’AD dans les secteurs aménagés par le Symbhi depuis 2012.

Au niveau du couvert végétal, quelle est la situation dans les secteurs remis en gestion ?

Pour mettre en œuvre les travaux de confortement, le Symbhi a procédé dans un premier temps à un déboisement intégral des zones de travaux. Dans un second temps, des massifs de végétation buissonnante ont été implantés de façon à rétablir le corridor biologique. Il nous appartiendra donc de gérer et de maintenir cet état intermédiaire entre digue nue et digue boisée.

Est-ce la fin du plan de gestion de la végétation ?

Non, car sur les secteurs de moindre enjeu où aucun aménagement n’a été effectué par le Symbhi, nous continuons à mettre en œuvre un entretien de type forestier, à l’image de ce qui se fait partout ailleurs sur notre linéaire de digues. A notre demande, les entreprises titulaires des marché de travaux forestiers ou de fauchage mécanique (lire encadré) interviennent pour abattre des arbres dangereux et pour effectuer deux fois par an une fauche mécanique des talus mis à nus et accessibles aux tracteurs équipés d’épareuse.

Quel est le rôle des agents de l’AD dans l’entretien des nouveaux ouvrages hydrauliques ?

Nous disposons de deux équipes de deux agents. L’une est chargée de l’entretien des digues de l’Isère amont et de la Romanche aval, l’autre de celles du Drac et de l’Isère aval. Elles interviennent régulièrement pour effectuer des tâches manuelles comme des fauches ou des enlèvements d’embâcles. Le but est maintenir un périmètre dégagé autour des ouvrages hydrauliques. Sur Romanche aval et Isère amont, nos agents sont ou seront, par exemple, chargés de veiller à ce qu’aucune végétation ne se développe sur les déversoirs ou autour des ouvrages de vidange et des ouvrages anti-refoulement. L’objectif est de préserver leur fonctionnalité de façon permanente.

Qu’en est-il des talus de digue et des francs-bords ?

A l’aide d’équipements légers, principalement des tronçonneuses et des débroussailleuses à dos, nos agents pratiquent une fauche sélective sur les talus et sur les francs-bords jusqu’à une distance maximum de 5 m du pied de digue. Leur intervention est de type jardinatoire : il s’agit de favoriser les repousses de certaines espèces comme le saule mais en limitant leur taille et d’éliminer celles de robiniers ou d’espèces proscrites en bord de rivière comme les invasives que sont le buddleia ou la renouée du Japon. Cette gestion raisonnée et adaptée aux zones périurbaines - comme Romanche aval et la tranche 1 d’Isère amont - a pour objectif d’empêcher un développement de végétation qui pourrait dégrader le corps de digue ou gêner la surveillance.

Marchés publics / Isère amont TR1


- Marché travaux forestiers. Rives droite et gauche : Ageron Bièvre Entretien.
- Marché fauchage mécanique. Rive droite : Ageron Bièvre Entretien. Rive gauche : Cartier-Millon.
- Marché entretien et confortement en situation normale : Carron.
- Marché travaux d’urgence en cas d’alerte crue. En rives droite et gauche : Midali jusqu’au pont de Domène et Converso TP du pont de Domène à Grenoble.
- Marché de maintenance de la station de pompage de Cheminade : Saur.

Entretien courant à Bois Français

Débroussaillage effectué début avril 2016 par des agents de l’AD au niveau du nouveau déversoir.

Marchés publics / Romanche aval

A noter : marchés uniques concernant les deux rives, entre la Croix-du-Moutet et la confluence Drac-Romanche.
- Marché travaux forestiers et fauchage mécanique : Ageron Bièvre Entretien.
- Marché entretien et confortement en situation normale : Carron.
- Marché travaux d’urgence en cas d’alerte crue : Converso TP.

En savoir plus

Espace privé | Plan du site | Contact | Mentions légales | Spip | Lettre d’information | Haut de page