Focus sur la station de Cheminade


Accueil > Etudes et travaux > 2018 : études & chantiers > Focus sur la station de Cheminade
> Créé le 17 avril 2018 | Modifié le 16 avril 2018
Les abords de la station de Cheminade lors de la crue du 5 janvier 2018.Revue des actions entreprises suite aux anomalies constatées dans le fonctionnement de la station de relevage de Cheminade lors de la crue de janvier 2018.

La station de relevage est un équipement qui permet d’éviter le refoulement de l’Isère en crue dans le canal de la Cheminade et donc une inondation conséquente sur les communes de Domène et de Gières (voir ci-contre le schéma de fonctionnement). Remise en gestion à l’AD en juin 2016, elle n’avait jusqu’ici jamais connu des niveaux d’eau suffisamment hauts pour être testée en conditions réelles de pleine charge. La crue quinquennale de janvier 2018 a donc permis de mettre à jour certains dysfonctionnements.

Les dysfonctionnements constatés

JPG - 29.7 ko
Le 5 janvier 2018, remise en route des pompes à 10 h 02.

Dans la soirée du 4 janvier, un niveau haut des eaux dans l’Isère a été détecté. A 20 h 11, les vannes se sont fermées comme prévu pour éviter le refoulement de l’Isère dans le canal Cheminade. Suite à la fermeture des vannes, le niveau d’eau a donc augmenté dans le canal et à 20 h 42, la première pompe s’est mise en marche pour faire baisser le niveau d’eau dans le canal. Cette pompe a fonctionné normalement jusqu’à 0 h 30 où elle s’est mise en défaut puis les trois autres pompes se sont également mises en défaut et n’ont pas pu démarrer. Sans pompage, les eaux du canal Cheminade ont alors continué à monter et ont surversé, à 3 h du matin, par le déversoir de sécurité présent en rive gauche. Les pompes ont pu être remises en route dans la matinée du 5 janvier en mode automatique dégradé permettant de baisser le niveau d’eau dans le canal et stopper les débordements.

Les actions entreprises

Suite à ce constat de dysfonctionnement, deux actions ont été entreprises. Tout d’abord, un audit du fonctionnement de la station est en cours. Certains paramètres de la programmation en mode automatique ont d’ores et déjà été modifiés et des capteurs vont être changés. Ensuite, les modalités d’intervention en crue sur la station par l’entreprise chargée de la maintenance ont elles aussi été revues et affinées.

Fort de ce retour d’expérience, l’AD et le Symbhi lancent, auprès de la société Hydrostadium, une analyse de risques sur la station et sur les vannes mobiles d’alimentation des CIC, afin que le système atteigne l’objectif initial : un fonctionnement autonome et fiable en cas de crue.


Le 5 janvier 2018 à 9 h 40

Les eaux du canal Cheminade inondent plusieurs terrains agricoles via le déversoir de sécurité aménagé en rive gauche du canal.

Principe de fonctionnement de la station


- 1. Le canal se déverse naturellement dans l’Isère.
- 2. Lorsque le niveau de l’Isère atteint la cote de 214.70, les vannes se ferment afin d’éviter le refoulement dans le canal.
- 3. Si le canal de Cheminade alimenté par l’apport des versants de Belledonne vient à atteindre la cote de 214.70, les pompes se déclenchent afin de rejeter les eaux dans l’Isère.
- 4. Dès que le niveau des eaux dans le canal redescend à un niveau paramétré, les pompes s’arrêtent.
- 5. Lorsque le niveau de l’Isère a baissé à un niveau inférieur défini, les vannes se rouvrent et les eaux reprennent leur cours normal.

Explication visuelle

Cliquer sur l’image pour observer ces 5 phases de fonctionnement en grand format.

Espace privé | Plan du site | Contact | Mentions légales | Spip | Lettre d’information | Haut de page